SUD AU NET Imprimer
Écrit par Laurent ROUZIERE   
Jeudi, 14 Janvier 2016 21:46



1. L’instauration d’un nouveau statut d'École
On s’y dirige à marche forcée avec en prime la création d'un nouveau statut de direction. 
Après un rapport de l'IGEN, un sénateur doit en rendre un autre (théoriquement après une enquête) sur le bien fondé du regroupement des écoles rurales et la contractualisation des relations entre les écoles et les élus… 
Plusieurs projets sont en concurrence, soutenus par le Se-Unsa et le Sgen-Cfdt: par exemple, le Se-Unsa souhaite que le directeur soit reconnu statutairement (ce qui n'est pas le cas aujourd'hui).
La Dasen du Tarn a d'ores et déjà décidé que le département serait "pilote" avec la mise en place d'un nouveau statut d'école : l'EPSC, établissement public de socle commun... placé sous la direction des chefs d'établissement des collèges. 
Pour certains ces projets en rappellent d'autres comme les EPEP de 2004.

SUD Education s'affirme toujours contre 
-- la hiérarchie et son renforcement, 
-- contre la territorialisation et la mise en concurrence des écoles

Nous sommes pour le maintien des écoles rurales, le maintien du directeur-collègue, nous n'avons pas besoin de supérieur hiérarchique supplémentaire.
Pour répondre à des charges administratives et les responsabilités de direction de plus en plus lourdes SUD Education revendique la mise en place de direction collégiale d'école avec du temps de concertation.
Voir le communiqué fédéral en PJ et le site :
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2015/11/23112015Article635838602081268689.aspx

2. C'est pas la crise pour tout l'monde !

- Les inspecteurs de l'éducation nationale (IEN de circonscription) vont bénéficier d'une revalorisation indiciaire par création d'un nouvel échelon Hors échelle à la fin de la hors classe. Cela correspond tout de même à la coquette somme d' environ 4500 euros bruts.

- Une série de textes publiées fin décembre concernant les administrateurs, DASEN et DASEN-adjoints vont leur permettre de toucher une indemnité principale mensuelle et un complément annuel versé en fonction de leur «  manière de servir ». Les plafonds annuels vont de 30 à 50 000 euros.

- 7,10 euros : C'est le montant horaire de la rémunération que toucheront 900 parents d'élèves siégeant dans les organismes collégiaux (Conseil départemental et Conseil académique de l'Éducation nationale, Conseil supérieur de l'Éducation nationale) dès la rentrée prochaine ! C'est le ministère de l'Éducation nationale lui-même qui a annoncé mi-décembre cette mesure budgétée à hauteur de 500 000 euros.

SUD Education
revendique une augmentation des salaires égales pour tout le monde en dehors de toute "méritocratie".






Fichiers joints:
Télécharger ce fichier (Territorialisation com fédé.pdf)Territorialisation com fédé.pdf[ ]157 Kb
Mise à jour le Mercredi, 23 Mars 2016 13:18